Journée d’étude « Modernités connectées : Québec-Allemagne 1900-2000. Transferts littéraires, culturels et intellectuels » (en présentiel)

(projet soutenu par le DAAD, sous l’égide du Centre canadien d’études allemandes et
européennes [CCEAE] de l’Université de Montréal)
Le vendredi 4 novembre 2022, Salle LotharBaier
Centre canadien d’études allemandes et européennes
Université de Montréal

Organisée par Robert Dion (UQAM), LouiseHélène Filion (University of Michigan)
et HansJürgen Lüsebrink (Universität des Saarlandes)

Dans le cadre du projet « Modernités connectées : QuébecAllemagne 19002000 », qui
met l’accent sur les transferts entre l’Allemagne et le Québec dans les domaines de la lit
rature, de la culture et des idées, nous organisons une première journée d’études visant à
faire émerger certaines configurations paradigmatiques structurant les rapports entre les
deux aires culturelles en cause. Résolument exploratoire, cette journée d’études compor
tera deux volets : le premier s’attachera surtout aux agents des transferts culturels, cher
chant à mettre au jour les médiations opérées par certains « passeurs culturels » entre le
Québec et l’Allemagne (Robert Lepage, Thomas Ostermeier et la Schaubühne de Berlin,
ou Lothar Baier et HansJürgen Greif, par exemple) ; le second portera plus particulière
ment sur les formes de réception productive d’une culture par l’autre. Dans ce second volet
seront privilégiés, mais sans exclusive, les cas jusqu’ici plus négligés, comme les rapports duréalisateur Louis Godbout avec Goethe et ceux de Normand de Bellefeuille avec Thomas
Bernhard, notamment.

10h00 Notes d’introduction
Robert Dion et HansJürgen Lüsebrink

10h30 Autres lettres de Berlin : regards croisés sur l’Allemagne dans les
chroniques d’Arthur Buies et la correspondance de voyage de Fer
dinandPhileas CanacMarquis
Hélène Destrempes (Université de Moncton)

11h15 Lothar Baier (19422004), passeur transculturel. Trajectoires dun
journaliste et intellectuel allemand entre la France, lAllemagne et le
Québec
HansJürgen Lüsebrink (Universität des Saarlandes)

12h00 Déjeuner

13h45 La focalisation structurante comme mode d’appropriation de
l’œuvre de Thomas Bernhard : l’exemple de « La maladie des
dénombrements » de Normand de Bellefeuille
LouiseHélène Filion (University of Michigan)

14h30 Un couple sous influence ou « Le roi des Aulnes » revisité dans Mont
Foster (2019) de Louis Godbout
Sophie Boyer (Université Bishop’s)

15h15 Pause café
15h30 Mémoires palimpsestes des Heimat perdues : la PrusseOrientale et
la RDA comme Erinnerungsorte dans La fiancée américaine d’Éric
Dupont
Michel Mallet (Université de Moncton)

16h15 Comment rendre compte des connivences culturelles? Le cas de Plus
haut que les flammes de Louise Dupré
Robert Dion (Université du Québec à Montréal/CRLCQ)

17h00 Discussion finale

Dieser Beitrag wurde unter Aktuelles, Veranstaltungen veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.