Stipendium – La Bourse Jean-Cléo-Godin

Le CRILCQ (Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture Québécoises) a le plaisir de vous informer de l’ouverture du concours pour la bourse Jean-Cléo-Godin. Cette bourse, destinée aux étudiants et aux étudiantes étrangers, est offerte chaque année à un étudiant ou à une étudiante à la maîtrise ou au doctorat de l’extérieur du Québec dont les recherches portent sur la littérature québécoise.

Cette bourse d’une valeur de 7 000 $ doit permettre de couvrir les frais d’un séjour d’au moins trois mois au CRILCQ pour y poursuivre ses recherches et profiter de l’ensemble des activités (cours et séminaires, colloques, conférences, etc.) relatives à la littérature québécoise.

La date limite pour poser sa candidature est le 15 août 2019.

Pour plus de détails sur ce concours de bourse ou pour savoir comment soumettre votre candidature, vous pouvez consulter l’affiche en pièce jointe ou le site web du CRILCQ.

Bourse Jean-Cléo-Godin

Veröffentlicht unter Ausschreibungen | Hinterlasse einen Kommentar

Governor General’s International Award for Canadian Studies – Preisverleihung an Prof. Dr. Ursula Mathis-Moser

Frau Prof. Dr. Ursula Mathis-Moser, langjähriges Mitglied der GKS, hat den diesjährigen ICCS Governor General’s International Award for Canadian Studies verliehen bekommen!

Wir gratulieren aufs Herzlichste!

Veröffentlicht unter Aktuelles | Hinterlasse einen Kommentar

„Frühzeitige“ Ankündigung: 2020 Jahrestagung der französischen Gesellschaft für Kanada-Studien (AFEC)

Appel de communications/Call for Papers
Colloque international annuel de l’AFEC/Annual international conference of the French Association of Canadian Studies

Régions et régionalisme au Canada: construire e gérer l’espace politique, social et culturel/
Regions and Regionalism in Canada: constructing and managing political, social and cultural territory

Université de Caen, Normandie – 10-13 juin 2020

Appel de communications ici/Call for Papers here.
date limite: 15 septembre 2019/deadline for abstract submission: September 15, 2019

Veröffentlicht unter Call for Papers, Veranstaltungen | Hinterlasse einen Kommentar

Konferenz des Nachwuchsforums der GKS: Intersections of Gender and Myth in Canadian Culture and Media – Intersections de Genre et Mythe dans la Culture et les Médias du Canada

Universität Kassel, Senatssaal (Mönchebergstr. 3)
27.-29. Juni 2019
Das Tagungsprogramm finden Sie hier.

Veröffentlicht unter Aktuelles, Veranstaltungen | Hinterlasse einen Kommentar

GKS 2020 – Call for Papers deadline extended/Date limite pour soumission prolongée

The deadline for the submission of abstracts for the GKS Annual Meeting 2020 (Political Orders) has been extended to June 17, 2019.
The Call for Papers can be found here (in English).

Le date limite pour la soumission des resumées pour le GKS Congrès annuel 2020 (Ordres politiques) est prolongée jusqu’au 17 Juin 2019.
L’appel à communications se trouve ici (en francais).

Veröffentlicht unter Aktuelles, Call for Papers, Veranstaltungen | Hinterlasse einen Kommentar

Congrès AFEC 2019: Grâce à elle(s)? Le rôle des femmes dans la construction du Canada

Association Française d’Études Canadiennes
Grâce à elle(s)? Le rôle des femmes dans la construction du Canada.

L’Université Bordeaux Montaigne,
12-15 Juin 2019

https://afec2019.sciencesconf.org/

L’Université Bordeaux Montaigne (équipe d’accueil CLARE, en partenariat avec CLIMAS et le CECIB­ – Centre d’Études Canadiennes Interuniversitaire de Bordeaux) accueillera le congrès annuel de l’AFEC à Bordeaux du 12 au 15 juin 2019 et organise à cette occasion un colloque international autour de la question des femmes et de leur rôle dans la construction du Canada.

« Concentrer l’aide internationale du Canada sur le renforcement du pouvoir des femmes et des filles est le moyen le plus efficace pour que notre aide ait le plus grand impact dans le monde. Le développement durable, la paix et une croissance au service de tous ne sont possibles que si les femmes et les filles sont respectées et pleinement actives au sein de leurs communautés » (Marie-Claude Bibeau, ministre du Développement international et de la Francophonie, 9 juin 2017). Alors que le Canada vient tout juste d’adopter « une politique d’aide internationale féministe » pour promouvoir l’égalité des sexes et contribuer au renforcement du pouvoir des femmes et des filles « pour réduire la pauvreté et bâtir un monde plus inclusif, plus pacifique et plus prospère », il est particulièrement opportun d’examiner les faits et les questions relatifs aux femmes et à la manière (sous-évaluée ?) dont elles ont contribué à la construction du Canada.

Empruntant au « Mois de l’histoire des femmes au Canada » son mot-clic #Grâce à elle (mis au pluriel et suivi d’un point d’interrogation pour privilégier la diversité des points de vue et encourager les questionnements) le colloque s’intéressera aux multiples facettes du rôle joué par les femmes elles-mêmes dans l’histoire passée, présente et future du Canada, l’évolution de la condition féminine au fil du temps ainsi que ce que les femmes et l’idée du féminin ont pu inspirer à l’imaginaire collectif et individuel. L’approche sera diachronique, traversant les âges pour explorer les territoires composant le Canada actuel, et transnationale, abordant les relations entre le Canada et les femmes de l’intérieur et de l’extérieur, quelle que soit la nationalité ou l’origine de ces dernières, pourvu qu’un lien soit établi avec ce que l’on nomme aujourd’hui Canada.

Les communications et les panels porteront sur la démographie, les migrations, le mariage, la vie de famille, l’éducation, le travail, la santé, le vieillissement, la spiritualité, la création artistique, le sport, les femmes autochtones, le féminisme militant ou les théories féministes au Canada. Les spécialistes en études féminines et études de genre s’associeront aux chercheur.e.s de toutes disciplines, en particulier histoire, sociologie, anthropologie, psychologie, santé, philosophie, religion, études culturelles, études environnementales, droit, économie, politique, arts et littérature.

Veröffentlicht unter Aktuelles, Veranstaltungen | Hinterlasse einen Kommentar

Colloquie interuniversitaire ‚Femmes de lettres 2019‘

Le Colloque interuniversitaire Femmes de lettres 2019 vise à diffuser la recherche actuelle sur des corpus théoriques, artistiques et médiatiques réalisés par des femmes. En mettant en valeur des démarches de créatrices et d’intellectuelles célébrées ou méconnues, l’événement s’inscrit dans une volonté de participer à l’élaboration d’une mémoire commune renouvelée. Affilié au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises et au Département de littérature, théâtre et cinéma de l’Université Laval, il s’ouvre tant aux recherches en études littéraires, en arts de la scène et de l’écran, qu’aux autres domaines culturels. L’événement vise donc à souligner le caractère composite des pratiques au féminin, de leurs modes de diffusion et des réseaux interpersonnels qui influent sur les trajectoires intellectuelles ou artistiques des femmes.

Les débats qui animent la société actuelle convoquent de nombreux enjeux qui touchent les femmes. Les revendications identitaires et sexuelles ainsi que la lutte contre la culture du viol ne sont que quelques exemples qui illustrent une mobilisation des voix féminines en réponse aux injustices sociales. L’absence de parité dans les milieux culturels est aussi un enjeu important. Force est de constater que la place réservée aux œuvres des autrices dans les journaux, les prix littéraires ou les palmarès est nettement inférieure à celle occupée par les œuvres des hommes. Au cinéma et au théâtre, les femmes en position d’autorité sont encore des exceptions. En réaction à ce sexisme ambiant, les soirées de galas servent désormais de plateforme aux artistes pour dénoncer les iniquités dans les équipes créatrices et dans la fiction ; divers organismes tels l’ONF se dotent de politiques de parité ; des initiatives comme Réalisatrices Équitables ou Femmes pour l’Équité en Théâtre (FET) examinent la place des femmes dans la culture.

S’inscrivant résolument dans cette tendance, le thème du Colloque Femmes de lettres 2019, « Se faire sujet : la prise de parole au féminin », cherche à rassembler des exemples de femmes qui, en assumant un certain degré d’agentivité, s’érigent comme sujets par l’appropriation de leur existence et de leur identité. Les déclinaisons de cette identité au féminin, qui inclut toute personne s’identifiant comme femme, dans la fiction comme dans la réalité, sont aussi plurielles que les formes que peut prendre la prise de parole :

  • littéraire
  • théâtrale
  • cinématographique
  • télévisuelle
  • picturale
  • ou toute autre forme de pratique culturelle.

Étant donné l’esprit d’ouverture de cet événement et la volonté de créer des rencontres entre chercheur·se·s, étudiant·e·s et créateur·trice·s, les performances artistiques (lecture, extrait théâtral, projection de court-métrage, etc.) sont acceptées au même titre que les communications scientifiques. Les propositions doivent comprendre au plus 300 mots, et être accompagnées d’une notice biobibliographique d’environ 100 mots. Elles doivent être acheminées par courrier électronique au plus tard le 7 juin 2019 à l’adresse suivante : femmesdelettres@gmail.com.

Veröffentlicht unter Aktuelles, Call for Papers, Veranstaltungen | Hinterlasse einen Kommentar

Call for Papers – 41. Jahrestagung der GKS

41st Annual Conference of the Association for Canadian Studies in German Speaking Countries (GKS)

Call for Papers: “Political Orders”
February 14 to 16, 2020 in Grainau, Germany

The Association for Canadian Studies in German-speaking Countries aims to increase and disseminate a scholarly understanding of Canada. Its work is facilitated primarily through seven disciplinary sections, but it is decidedly multidisciplinary in outlook and seeks to explore avenues and topics of, and through transdisciplinary exchange. For its 2020 annual conference, the Association thus invites papers from any discipline that speak to the conference theme of Political Orders” with a Canadian or comparative focus. (Papers may be presented in English, French or German.)

The 41st annual conference will focus on the causes, nature, and consequences of key transformative periods and central patterns in Canadian political development(s). By concentrating on the concept of ‘political orders,’ the idea is to synthesize different research traditions (culture, institutions, ideas, and agency) and disciplines into a coherent understanding of political development(s) in Canada. Political orders will be understood as a coalition of governing state institutions, non-state economic, social, and cultural actors that are bound together by broadly similar or competing ideas of goals, rules, roles and boundaries. If we try to track the rise and fall of distinct political orders and their contestations, we have to look at specific and competing mutually supportive bundles of ideas, actors, and institutions that build the core of a political order. The concept of political order must invariably be plural: understood not as one political order but an intercurrence of multiple orders across time and space.

Papers may address a whole range of topics, in the following specific areas and dimensions:

  1. Citizenship and Belonging: In this first area, mechanisms of inclusion and exclusion may be addressed. The meaning of what citizenship entails is multilayered and has changed over time in Canada. How is citizenship connected to cultural identity? What kind of status and rights are granted with citizenship? What competing concepts of citizenship have been debated? How is citizenship related to the idea of human rights? Papers may also focus on immigration and integration. Questions that address ideas and policies of how to integrate newcomers, immigrants, and Indigenous people into the Canadian society are of interest here. Those concepts have constantly changed over time from assimilation to integration, accommodation and recognition to multi- (Canada) and interculturalism (Québec).
  2. Ideas and Concepts of Political Orders: Political orders and developments are embedded in sets of central ideas and concepts of how societies are structured and organized. The initial idea of Anglo-dominance in Canada has been strongly challenged by internal nations and nationalisms – First Nations and Quebecers – and by the contestations among and between Catholics and Protestants, English and French, white and Aboriginal, and Black and Asian Canadians, among others. This complex interplay of different interests and identities has constantly challenged the idea of the Canadian nation and its meaning. Specific groups and their claims for recognition may be analyzed here as well in terms of how these groups address state policies that fostered specific ideas of what it means to be Canadian. This moves us away from discussions of specific state policies on recognition toward a broad conception in which other types of state practices and policies beyond multiculturalism or cultural policy are viewed as part and parcel of the political processes that produce, reinforce, or mitigate unequal social, economic, and political relationships, thereby connecting cultural recognition to specific historical, material, and institutional contexts.
  3. Developments and Institutional Change: Political orders are shaped, maintained, and changed over time by political, societal, and economic actors and at the same time stabilized by specific institutional arrangements and interest-based actor-coalitions. Forces of change and stability include dominant and constantly changing cleavage-structures in Canada. These relate to forms of Regionalism, Federalism, and specific nation- and state-building processes. Conflicts in societies are grouped around specific cleavages (gender; capital and labour; French and Anglo; church and state; urban and rural; and center and periphery; settler and Aboriginal people; First Nations and immigrants) that on the one side build up stable patterns of interest representation, but on the other side change massively over time. In some cases, those cleavages build the foundation of the party system and they might be reflected in and structured by specific forms of regional or federal interest accommodation, as well as specific patterns of state and nation-building processes.

Contact and abstract submission:

Paper proposals/abstracts of max. 500 words should outline:

  • methodology and theoretical approaches chosen
  • content/body of research
  • which of the three main aspects outlined above the paper speaks to (if any).

In addition, some short biographical information (max. 250 words) should be provided, specifying current institutional affiliation and position as well as research background with regard to the conference topic and/or three main aspects.

Abstracts by established scholars should be submitted no later than May 31, 2019 to the GKS at: gks@kanada-studien.de.

Abstracts by emerging scholars should be submitted no later than May 31, 2019 directly to the Emerging Scholars Forum: nachwuchsforum@gmail.com.

 

 

41ème congrès annuel de l’Association d’Études Canadiennes dans les Pays de Langue Allemande (GKS)

Appel à communications : « Ordres politiques »
Du 14 au 16 février 2020 à Grainau, Allemagne

L’Association d’Études Canadiennes dans les Pays de Langue Allemande a pour objectif de répandre une meilleure compréhension universitaire du Canada. Son travail est principalement facilité par sept sections disciplinaires, mais il est résolument de perspective multidisciplinaire et cherche à explorer les voies et les thèmes des échanges transdisciplinaires. Pour son congrès annuel de 2020, l’Association souhaite recevoir des communications de toutes disciplines qui aborderont le thème de la conférence « Ordres politiques » d’une perspective canadienne ou comparative. (Les présentations peuvent être rédigées soit en anglais, en français ou en allemand.)

Le 41ème congrès annuel portera sur les causes, la nature et les conséquences des périodes clés de transformation et sur les tendances principales de(s) développement(s) politique(s) au Canada. L’idée, en se concentrant sur le concept « d’ordres politiques », est de synthétiser différentes traditions et disciplines de recherche (culture, institutions, idées et représentation) en un raisonnement cohérent sur le(s) développement(s) politique(s) au Canada. Les « ordres politiques » seront perçus comme une coalition d’institutions gouvernementales, d’acteurs économiques, sociaux et culturels non étatiques, liés par des idées d’objectifs, de règles, de rôles et de frontières globalement similaires ou opposées. Si l’on tente de suivre la montée et la chute d’ordres politiques distincts et de leurs contestations, il faut considérer des groupes spécifiques et concurrents d’idées, d’acteurs et d’institutions qui se renforcent mutuellement et fondent le coeur d’un ordre politique. Le concept d’ordres politiques doit toujours être pluriel : il ne doit pas être compris comme un ordre politique unique, mais comme une succession d’ordres multiples dans le temps et l’espace.

Les soumissions peuvent aborder toute une gamme de sujets dans les domaines et dimensions spécifiques suivants :

  1. La citoyenneté et concepts d’appartenance : ce premier domaine permet de s’exprimer sur les mécanismes d’inclusion et d’exclusion. La signification de la citoyenneté comporte plusieurs niveaux et a changé au fil du temps au Canada. Comment la citoyenneté est-elle liée à l’identité culturelle ? Quels types de statuts et de droits sont accordés avec la citoyenneté ? Quels concepts concurrents de la citoyenneté ont été objets de débats ? Qu’est-ce qui relie la citoyenneté et la notion des droits de l’homme ? Les communications peuvent également porter sur l’immigration et l’intégration et sur des questions traitant d’idées et de politiques sur la manière d’intégrer les nouveaux arrivants et les immigrants à la société canadienne. Ces concepts ont évolué constamment avec le temps, passant de l’assimilation à l’intégration, de l’accommodation et de la reconnaissance au multiculturalisme (Canada) et à l’interculturalisme (Québec).
  2. Les idées et concepts d’ordres politiques : Les ordres et développements politiques sont intégrés dans des ensembles d’idées et de concepts centraux sur la manière dont la société est structurée et organisée. L’idée initiale de la domination anglo-canadienne au Canada a été fortement contestée par les nations et les nationalismes internes – Premières Nations et Québécois – et par les contestations parmi et entre les catholiques et les protestants, les Canadiens anglais et français, les blancs et les autochtones, les Canadiens d’origine africaine et asiatique, entre autres. Ces interactions complexes entre identités et intérêts différents remettent constamment en question l’idée et la signification de la nation canadienne. Il est aussi possible d’analyser ici comment certains groupes revendiquant leur reconnaissance traitent les politiques nationales qui ont favorisé des idées spécifiques sur le sens d’être canadien. Cela nous éloigne des discussions sur les politiques étatiques de reconnaissance et nous mène vers une vaste conception où d’autres types de pratiques et de politiques étatiques, au-delà du multiculturalisme ou des politiques culturelles, sont considérés comme partie intégrante des processus politiques qui produisent, renforcent ou atténuent les inégalités sociales, politiques et économiques. La reconnaissance est ainsi liée à des contextes historiques, matériels et institutionnels spécifiques.
  3. Développement(s) politique(s) et changements institutionnels : Au fil du temps, les ordres politiques sont façonnés, maintenus et modifiés par des acteurs politiques, sociétaux et économiques, tout en étant stabilisés par des arrangements institutionnels spécifiques ainsi que par des coalitions d’acteurs basées sur les intérêts. Au Canada, les forces de changement et de stabilité comprennent des structures de clivage dominantes et en changement constant. Celles-ci concernent des formes de régionalisme, de fédéralisme et des processus spécifiques de construction de nations et d’États. Les conflits dans les sociétés se regroupent autour de clivages spécifiques (le capital et le travail ; les francophones et les anglophones ; l’église et l’État ; les zones urbaines et rurales ; le centre et la périphérie ; les peuples colonisateurs et les autochtones ; les Premières nations et les immigrants) qui créent, d’un côté, des modèles stables pour la représentation des intérêts, mais qui, de l’autre côté, changent massivement avec le temps. Dans certains cas, ces clivages constituent la base du système des partis politiques. Ils peuvent être reflétés et structurés par certaines formes d’accommodation des intérêts régionaux ou fédéraux, ainsi que par des processus de construction de l’État et de la nation.

Contact et soumission des résumés :
Les propositions de communication / résumés, d’un maximum de 500 mots, doivent exprimer :

  • la méthodologie et les approches théoriques choisies
  • un contenu / corpus de recherche
  • le(s)quel(s) des trois principaux aspects décrits ci-dessus le document aborde-t-il (le cas échéant).

On demande également de fournir de brèves information biographiques (max. 250 mots), en précisant votre affiliation institutionnelle et la position que vous occupez actuellement, les recherches effectuées sur le thème du congrès et/ou des trois aspects principaux.

Les spécialistes établis doivent remettre leur résumé au plus tard le 31 mai 2019 à la GKS : gks@kanada-studien.de.

Les chercheurs émergents doivent soumettre leur résumé au plus tard le 31 mai 2019 directement au Forum de la relève académique: nachwuchsforum@gmail.com.

Veröffentlicht unter Aktuelles, Call for Papers | Hinterlasse einen Kommentar

Nik Nanos Leads “Advancing Canada Coalition” to restore funding for Canadian Studies

Noted Canadian pollster and market researcher Nik Nanos has initiated a public effort to encourage the Government of Canada to restore funding for Canadian Studies around the world. These funds were abruptly terminated in May 2012 by the Government of Stephen Harper.

Nanos has enlisted a blue-ribbon Steering Committee to support this effort. Members include Margaret Atwood, Graeme Gibson, Jane Urquhart, Lawrence Hill, John English, Robert Bothwell, Margaret MacMillan, Laura Dawson, Alain-G. Gagnon, and Senator Peter Boehm.

For further information and to support the initiative, visit www.advancingcanada.org.

Veröffentlicht unter Aktuelles | Hinterlasse einen Kommentar

Call for Application: Postdoctoral Fellow in History with a focus on German-Canadian migration or Canadian-German relations

The Chair in German-Canadian Studies at the University of Winnipeg invites qualified candidates to apply for the one-year Postdoctoral Fellow position in History with a focus on German-Canadian migration or Canadian-German relations. Application Deadline: 30 March 2019. Position Start: 1 July 2019 or 1 August 2019. Applicants may have completed doctoral research on any aspect of Canadian history, German history, or any other national history, or transnational history with any focus such as gender, class, race, environment, economics, law, empire, etc. Applicants are expected to develop a self-generated program of research that explores a German-Canadian aspect of their doctoral work. Alternatively, applicants way wish to begin a new research project that focuses on the German-Canadian perspective of a broader issue (refugee history, business history, international relations, etc.). Previous research in German-Canadian Studies is not a requirement. The Postdoctoral Fellow position in History with a focus on German-Canadian migration or Canadian-German relations is made possible by a generous donation from the Spletzer Family Foundation.

Deadline: 30 March 2019

Veröffentlicht unter Aktuelles, Ausschreibungen | Hinterlasse einen Kommentar